Sommaire

Vous souffrez d'allergies mais la compagnie d'un félin vous manque. Auprès de qui trouver des conseils avant de prendre une décision ? Quels facteurs environnementaux prendre en considération ? Existe-t-il des races de chat hypoallergénique ?

Toutes les réponses dans notre article.

Avant d'adopter un chat hypoallergénique : consultation avec un allergologue

Il est important de déterminer à quelles substances vous êtes allergique et quelle est la sévérité de votre allergie.

L'allergie au chat déclenche des rhinites, des conjonctivites ou de l'asthme. Une faible quantité d'allergène peut provoquer des troubles respiratoires graves qui risquent de s'aggraver si vous êtes exposé en continu à l’allergène. Ces troubles nécessitent des traitements médicamenteux comme la prise d'antihistaminiques et/ou de corticoïdes. Il semble que les techniques de désensibilisation aux poils ne soient pas encore efficaces.

Parmi les 7 allergènes identifiés des chats, c'est la protéine FEL D1 qui provoque le plus fréquemment des troubles :

  • Elle est secrétée par les glandes sébacées de la peau, par les glandes péri anales, les glandes salivaires et glandes lacrymales.
  • Donc en prenant soin de votre chat, de sa litière et de votre maison vous risquez d'être en contact avec ses sécrétions et de développer des symptômes plus ou moins sérieux.

Avant de prendre une décision, exposez-vous aux conditions qui risquent d'être les vôtres si vous cohabitez avec un chat : rendez visites à des amis qui possèdent des chats et visitez l'élevage de la race qui vous intéresse. Ensuite, parlez de vos symptômes à un médecin allergologue.

Races de chats hypoallergéniques

Le terme hypoallergénique signifie « moins allergène ». Certaines races produisent la protéine FEL D1 en moindre quantité, d'autres races n'ont pas de poils ou de duvet, ou ne muent pas ce qui réduit la dispersion des poils et la diffusion de la protéine dans la maison.

D'après « Indoor Biotechnologies », le seul laboratoire au monde à vendre des kits de test pour mesurer le taux de FEL D1 dans la salive des chats, aucune étude scientifique ne vient corroborer le fait que les éleveurs auraient réussi à créer des races hypoallergéniques. De nombreux vétérinaires réfutent aussi cette allégation.

Élever des chats hypoallergéniques demande des compétences et des techniques que les éleveurs n'ont pas à disposition pour le moment. Donc on peut accorder du crédit aux races présentant une particularité sur la fourrure mais pas encore sur la production de FEL D1 :

  • Le Korat et le Balinais : ils n'ont pas de duvet, ils perdent moins leur poils.
  • Le Sphynx : est un chat à la peau imberbe sans poils.
  • Le Devon rex et le Sibérien : Ils secréteraient des taux moins élevés de protéine FEL D1.
  • Cornish rex : il ne perd pas ses poils, on ne retrouve pas de poils dans la maison.

Hygiène de la maison et du chat

Si vos symptômes sont tolérables et que vous avez pris votre décision, voici des conseils d'hygiène pour diminuer votre contact avec l'allergène. On retrouve les allergènes sur les poils du chat lorsqu'il fait sa toilette, mais aussi dans ses larmes, sur sa peau, dans son urine et ses déjections.

Hygiène du chat

L'idéal est de demander à une tierce personne de s'occuper du chat, notamment pour :

  • le brosser et lui nettoyer les yeux, si possible à l'extérieur de la maison ;
  • nettoyer sa litière : si vous devez agir seul, préférez l'usage d'un sac plastique à mettre dans le fond du bac à litière, il suffit de le jeter ;
  • l’emmener faire ses visites chez le vétérinaire : il semble que sous l'effet du stress, les niveaux d'allergènes augmentent dans les sécrétions.

Aménagement de la maison

Ménagez-vous une pièce où l'accès au chat est interdit comme votre chambre par exemple : pendant vos 8 heures de sommeil vous n'êtes ainsi pas exposé aux allergènes. Attention tout de même à son aménagement : pas de moquette, tapis et de vêtements. Installez votre dressing ailleurs.

Pour le repos de votre félin, achetez-lui des coussins déhoussables ou des tapis en matière thermorégulatrice qui retiennent bien les poils pour éviter qu'ils se disséminent dans la maison. Passez-les au moins une fois par semaine en machine.

Aménagez votre extérieur pour qu'il passe le plus de temps possible dans le jardin ou sur la terrasse.

Achetez plusieurs gamelles en céramique qui passent au lave-vaisselle. Il est indispensable de les laver tous les jours.

Utilisez des filtres HEPA pour votre aspirateur et aérez pendant que vous aspirez (le mieux étant de demander à une tierce personne de le faire pour vous). Il faut passer l'aspirateur partout, dans tous les recoins et si possible tous les jours.

Ayez toujours des rouleaux anti-poils pour décoller les poils de vos vêtements.

Chat hypoallergénique : nouvelles recherches

Deux compagnies américaines travaillent à la création de chats qui ne produiraient pas la protéine incriminée, elles cherchent à retirer le gène qui produit le FEL D1.

Cependant, ces travaux sont critiqués car jusqu'à aujourd'hui on ne sait pas pourquoi le chat produit cette protéine et les avancées pourraient être contraires au bien-être du chat.

Besoin d’approfondir le sujet ?