Sommaire

Il est difficile et décevant de vivre avec un chat craintif qui repousse vos demandes d'affection et d'interactions. L'instinct de proie du chat, son tempérament, et ses expériences déterminent son état émotionnel et ses réactions. Le mal-être du chat craintif peut être soulagé avec la mise en place de conduites adaptées à sa timidité ou à ses peurs.

Les conseils à suivre dans notre article.

Causes à un chat craintif 

Le chat domestique est une proie et se comporte comme tel :

  • il se cache en terrain découvert ou inconnu pour observer tout en étant à l'abri : il est sur le qui-vive prêt à fuir ;
  • s'il est surpris, il est de suite sur la défensive avec une réaction agressive.

C'est le milieu dans lequel se trouve le chat et les menaces qu'il y perçoit, qui enclencheront les comportements instinctifs de survie.

Chez les chats domestiques, particulièrement les Européens, il est fréquent que dans une portée il y ait un individu qui soit génétiquement prédisposé à la timidité, que ce soit son tempérament. Comme chez les humains, chez les chats, il y a beaucoup de personnalités :

  • des extravertis et des introvertis ;
  • des aventuriers et des prudents ;
  • des confiants et des angoissés.

Enfin, les expériences altèrent ces prédispositions qui se renforcent ou s’amoindrissent. Certaines expériences qui se font dans des périodes sensibles laissent plus leur empreinte :

  • Le chat a une période sensible pour la socialisation aux êtres vivants qui se fait de la cinquième à la huitième semaine.
  • Un chaton qui a eu un bon contact avec plusieurs personnes durant cette période et au-delà sera probablement moins craintif que le chaton qui n'a pas eu cette expérience.

Il y a une échelle dans les émotions qui vont de la simple prudence, à l’appréhension, à la crainte, à l'angoisse, à la peur, au traumatisme. Toutes sont le résultat d’une interaction entre le tempérament du chat et ses expériences plus ou moins heureuses avec le monde dans lequel il vit. Les conduites instinctives peuvent être spécifiques et orientées vers un objet ou situation identifiable.

Un chat craintif, c'est un chat qui sent son contrôle sur les événements lui échapper. Sa perception est d'abord biaisée par l'endroit où il se trouve. Lorsqu'on adopte un chat, on le place dans un lieu inconnu qui engendre un stress. Cette angoisse va lui faire interpréter toutes propositions bienveillantes comme menaçantes.

L'avantage d'adopter un chaton ou un jeune chat, c'est qu'il est programmé en mode jeu :

  • Le jeu engendre une émotion positive qui facilite les interactions.
  • Plus le chaton est jeune plus le jeu sera dirigé vers un congénère qui répond à ses sollicitations.
  • Au-delà de la huitième semaine, le chaton commence à explorer et jouer avec des objets.
  • À cet âge, un chaton mal sociabilisé ne vous verra pas forcément comme un partenaire de jeu. Il y a des conduites à respecter que nous verrons plus loin.

Si vous adoptez un chat adulte qui se révèle être craintif en allant se cacher sous les meubles à la première visite, qui sursaute et s'enfuit au moindre événement, il va falloir l'aider à surmonter ses frayeurs.

Chat craintif : mesures à mettre en place dès son arrivée

Ne restez pas sans rien faire si le chat ne se plaît pas chez vous, un stress chronique n'est pas bon pour la santé du chat et va l’empêcher d'apprendre.

Il ne faut pas penser que l'animal va s'habituer à un stresseur :

  • L'habituation est une forme d'apprentissage par laquelle l'animal comprend, à force d'expositions à une situation, que celle-ci n'a pas d'effet néfaste ou désagréable.
  • On comprend, dès lors, pourquoi certains chats ne s’habituent pas au voyage en voiture lorsqu'ils souffrent de mal des transports ou s'enfuient au passage de l'aspirateur : pour eux c'est désagréable.

En contrôlant le milieu de vie du chat craintif et nos comportements vis-à-vis de lui, nous pouvons parfois induire un changement de perception :

  • Il faut contrôler beaucoup de paramètres pour que cela soit possible car le chat peut vite former des associations malheureuses qui sont à la naissance de phobie et superstition : il faut l'observer et le mettre dans des conditions où il ne pourra pas faire de bêtises répréhensibles à vos yeux. Il faut prévenir toutes réactions négatives que vous pourriez avoir envers le chat craintif.
  • La toute première mesure à mettre en place est de rendre son environnement attractif et sécurisant. Un chat qui se sent bien et en sécurité dans son territoire fait face aux nouveautés de manière prudente mais avec confiance car il sait qu'il peut gérer la situation comme il l'entend. Il a des endroits pour observer en toute sécurité, perché sur son arbre à chat, ou caché sous un meuble.
  • Conseil : Pour un nouveau venu peureux, le mieux est de l'enfermer quelques jours dans un endroit calme comme la chambre à coucher parce qu'il y a peu de passage, c'est silencieux et il sera en contact avec vous de la façon la moins menaçante qui soit : il pourra vous observer dormir. En position allongée vous êtes moins impressionnant, en dormant votre respiration est calme et constante et vous êtes dans un état de relaxation complète.
  • La deuxième mesure à adopter dès le premier contact est de ne jamais obliger l'animal à s'approcher de la source de sa peur. Il faut mettre en œuvre des stratégies qui le poussent à prendre les initiatives mais ne jamais obliger un chat craintif ou peureux à se confronter à ce qu'il ne veut pas. Vous ne devez pas décider pour lui : ce qui est parfaitement sans danger à vos yeux ne le sera pas forcément pour lui . Il se sentira menacé si vous le contraignez et n'aura pas confiance en vous.

Comment apprivoiser un chat craintif ?

Si le chat a peur de vous, il faut commencer par l'apprivoiser et gagner sa confiance.

Voici comment procéder :

  • Il faut l'isoler du reste de la famille.
  • Il faut le nourrir à la main. S'il refuse la nourriture, déposez un morceau ou croquette sur le sol et éloignez-vous, ne le regardez pas manger. N'hésitez pas à changer de nourriture pour trouver celle pour laquelle il est prêt à faire des efforts.
  • Essayez de lui donner du lait pour chat pauvre en lactose (vérifier avant que ses excréments sont normaux et qu'ils ne changent pas de consistance. Pour rappel un chat peut être allergique aux protéines de lait ou ne pas digérer le lactose.)
  • Lui fournir un couchage fermé de type dôme ou maisonnette. S'il choisit de dormir ailleurs, mettez un tissu en laine à l'endroit où il se couche. La laine, c'est un tissu animal très réconfortant pour le chat.
  • Lui interdire l'accès à l'extérieur avant qu'il ne se sente chez lui.
  • Le laisser libre de ses allées et venues au fur et à mesure que vous progressez dans votre relation. Lorsqu'il s'attache à vous, laisser la porte de la chambre ouverte quand il n'y a personne à la maison ainsi il pourra explorer une maison calme et silencieuse.
  • Progresser par étape et récompenser ses efforts : les récompenses doivent être en adéquation avec les situations, un chat n'a pas toujours faim et une caresse peut suffire.
  • Lorsque vous le trouverez endormi dans d'autres pièces, il est temps de lui présenter le reste de la famille. Laissez la porte de votre chambre ouverte pour qu'il puisse s'y réfugier. S'il fuit, ne laisser rentrer personne dans son refuge mais laisser la porte ouverte pour qu'il puisse observer.
  • Lors de l'arrivée d'un chat craintif, on évite de le regarder dans les yeux, on s'assied et on le regarde en clignant doucement des yeux et en gardant les yeux fermés quelques secondes.
  • On ne force aucun contact physique : pour lui faire comprendre que vous souhaiteriez une interaction, tendez la main vers le sol et laissez venir le chat l'explorer et s'y frotter. En l'observant et en lui laissant l'initiative, vous saurez comment le caresser.
  • La contrainte physique entraîne toujours un comportement de défense : l'animal va lutter pour se dégager et plus vous y mettrez de la force, plus le chat craintif va stresser et se défendre avec les artilleries. Vous risquez alors la blessure.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider