/ /
/

Alopécie chez le chat

Alopécie chez le chat

Écrit par les experts Ooreka

Stokkete 123 RF

L'alopécie se caractérise par une perte de poils plus ou moins importante sur une ou plusieurs parties du corps. Cette affection survient pour différentes raisons et de diverses manières.

Le point dans notre article.

Symptômes et causes de l'alopécie chez le chat

Le symptôme premier de l'alopécie est donc la perte de poils, mais selon la cause de départ, d'autres éléments peuvent s'y ajouter. Voici les cas les plus souvent rencontrés :

  • La perte de poils forme un petit rond, qui s'agrandit au fur et à mesure : le chat peut être infecté par le champignon de la teigne.
  • Le chat perd ses poils car il se gratte beaucoup, sa peau est abîmée, croûteuse, suintante : il peut être allergique aux piqûres de puces (c'est la dermatite par allergie aux piqûres de puces).
  • Si le chat a des douleurs à cause d'une infection urinaire par exemple, ou s'il a mal aux articulations, il va se lécher pour tenter de se soulager, mais au point de perdre des poils aux endroits de léchage.
  • Le chat fait une réaction à un traitement, ce qui cause la perte de poils.
  • Enfin, un chat qui s'ennuie beaucoup, qui est stressé ou en dépression va chercher à s'occuper ou à se rassurer en se léchant à l'excès, entraînant parfois une impressionnante perte de poils sur le ventre, entre les pattes arrières ou encore au niveau de la queue.

Bon à savoir : on parle d'alopécie auto-infligée ou auto-induite lorsque c'est le chat qui provoque lui-même la perte de poils par léchage, et d'alopécie spontanée lorsque c'est un élément extérieur qui engendre le problème.

Consultation vétérinaire en cas d'alopécie féline

Lorsque le vétérinaire reçoit un chat atteint d'alopécie, il doit déterminer la cause de la pathologie. Pour cela, il peut pratiquer différents examens :

  • examiner si les poils sont cassés ;
  • rechercher des crottes de puces ou des puces ;
  • observer l'état de la peau si elle est lésée ;
  • il peut faire une biopsie (petit prélèvement de peau) pour l'examiner au microscope ou analyser s'il y a une mycose ;
  • utiliser une lampe spéciale (la lampe de Wood) pour voir si le chat a des teignes ;
  • faire une prise de sang, etc.

En plus de cet examen du poil et de la peau du chat, le vétérinaire va poser des questions sur l'environnement dans lequel vit le petit félin, s'il a accès à l'extérieur, s'il est en présence d'autres animaux, si ceux-ci présentent aussi une perte de poils, il vous questionnera sur le comportement du chat, sur ses habitudes alimentaires, etc.

Il pourra ainsi déterminer un diagnostic pour donner un traitement adapté. Les traitements seront différents en fonction de la cause de l'alopécie :

  • ils peuvent être longs et astreignants (pour combattre la teigne par exemple) ;
  • le vétérinaire vous proposera peut-être d'aller voir un comportementaliste s'il ne l'est pas lui-même (dans le cas d'une dépression) ;
  • il peut aussi prescrire un traitement naturel (comme l'homéopathie ou les fleurs de Bach).

Bon à savoir : bien qu'impressionnante, l'alopécie du chat n'est pas une fatalité, et si vous ne tardez pas à l'emmener chez le vétérinaire, vous pourrez rapidement aider votre petit compagnon à aller mieux.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides