Antiparasitaire chat

Écrit par les experts Ooreka

L'antiparasitaire pour chat est le seul moyen vraiment efficace de protéger votre compagnon contre les parasites. En effet, les tiques, les puces, le phlébotome entre autres peuvent transmettre de graves maladies. Il est donc important de traiter votre animal au bon moment pour les éviter.

Antiparasitaire pour chat : contre quelles maladies ?

Les parasites peuvent provoquer de graves maladies chez le chat :

  • piroplasmose ;
  • ehrlichiose ;
  • maladie de Lyme ;
  • leishmaniose ;
  • gale ;
  • dermatite allergique, etc.

Même si les chats sont moins touchés que les chiens par les maladies transmises par les parasites, il est essentiel de les traiter. Et ce conseil s'applique même aux chats qui ne sortent pas beaucoup, voire jamais à l'extérieur de la maison. Les occasions d'attraper des parasites peuvent être multiples :

  • un autre chat qui se frotte contre vos jambes ;
  • un visiteur propriétaire d'un chat infesté ;
  • un pigeon plein de puces qui se pose sur le rebord de la fenêtre, etc.

Sous quelle forme se trouvent-ils ?

Antiparasitaire chat Vladimir Salman 123 RF

Les antiparasitaires peuvent se présenter sous différentes formes :

  • Gouttes : elles se déposent entre les omoplates du chat, en écartant légèrement les poils pour que le produit pénètre bien dans la peau.
  • Spray : il doit être pulvérisé à rebrousse-poil sur tout le corps du chat. En complément, certains sprays permettent de traiter également l'environnement (coussin, canapé, etc.).
  • Collier : il ne doit pas être trop serré autour du cou du chat, ce qui évite qu'il soit en contact direct avec la peau. De plus, l'animal risque moins de s'accrocher à une branche sans pouvoir se libérer.
  • Diffuseur : un aérosol diffuse l'antiparasitaire dans la maison. Ce mode de diffusion ne traite que l'environnement.
  • Pâte ou comprimés : à faire avaler par l'animal. Seuls les vermifuges sont présentés sous cette forme. Ils permettent d'éliminer les parasites internes (vers).

Attention : tous les antiparasitaires dont la fin du nom de la molécule contient « thrine » (bioalléthrine, perméthrine, cyhalothrine, bifenthrine, cyfluthrine, etc.) appartiennent à la famille des pyréthrinoïdes, sont utilisés chez le chien et donc potentiellement mortels pour le chat ; ne traitez donc jamais un chat avec un antiparasitaire pour chien ou si une erreur a été commise, contactez rapidement les urgences vétérinaires.

Antiparasitaire pour chat : quand traiter ?

Les antiparasitaires doivent être utilisés à la bonne période de l'année et à une fréquence correcte :

  • au printemps et à l'automne pour lutter contre les puces et les tiques ;
  • au printemps et en été pour prévenir la présence du phlébotome (responsable de la leishmaniose) ;
  • tous les trimestres pour les vers, car ils sont actifs toute l'année ;
  • toutes les 2 semaines pour les vers sur les chatons de 15 jours à 2 mois, puis tous les mois jusqu'à 6 mois ;
  • 15 jours avant la mise bas de la chatte pour les vers, car les petits ont moins de résistance pour lutter contre les parasites internes.

Bon à savoir : il est déconseillé de vermifuger un chat par forte chaleur ; cela peut provoquer un abattement passager et des diarrhées.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chats

Tout le guide pratique