Éducation chaton

Écrit par les experts Ooreka

Après avoir acheté ou adopté votre félin, il faut commencer l'éducation du chaton dès le retour à la maison. Même si les chats ne se « dressent » pas comme les chiens, il est toujours possible d'inculquer quelques notions à un chaton. De plus, cela limite les risques d'avoir un chat agressif, malpropre ou destructeur à l'âge adulte et facilite sa cohabitation avec les autres membres de la famille.

Éducation du chaton : la socialisation

S'il est presque impossible pour un chat d'obéir à un ordre, il ne faut toutefois pas considérer qu'il a le droit de tout faire dans la maison ! L'éducation du chaton passe tout d'abord par une bonne socialisation :

  • Cette étape, essentielle à son développement comportemental, a commencé alors qu'il était dépendant de sa mère. C'est en effet la chatte qui apprend à ses petits quelles sont les limites à ne pas dépasser, mais aussi qui les entraîne à sa suite à la découverte de leur environnement.
  • Vous devez ensuite prendre le relais pour habituer le chaton à toutes sortes de stimulations pour qu'il ne soit pas effrayé ou agressif devant une situation nouvelle.
Éducation chaton Aleksandr Demianiv 123 RF

Si vous adoptez un chaton, il faut, dès qu'il arrive chez vous, qu'il se familiarise avec son nouvel environnement. Pour cela :

  • Manipulez-le régulièrement, vous et tous les membres de la famille. Ceci doit se faire un par un, dans le calme et quelques minutes par jour seulement.
  • Faites fonctionner les différents appareils ménagers (télévision, radio, aspirateur, machine à laver le linge, machine à laver la vaisselle et tous les appareils bruyants que vous pouvez utiliser) tandis que vous tenez le chaton dans vos bras en le caressant. Ne l'amenez pas trop près de l'appareil pour ne pas le traumatiser, mais restez quelques minutes dans la même pièce en le caressant et en lui parlant doucement. Ceci évitera bien des crises de panique ultérieurement !
  • Enfin, laissez-le faire ses propres expériences (en évitant toutefois les acrobaties trop dangereuses !). Car c'est en tombant de temps en temps que votre petit compagnon apprendra à ne pas grimper n'importe où.

Enseigner les interdits au chaton

On dit souvent qu'il est impossible de dresser un chat. S'il est vrai que les félins sont beaucoup plus indépendants et moins obéissants que les chiens, il ne faut pas baisser les bras à l'avance pour autant. En effet, il est tout de même possible d'apprendre à un chat à ne pas monter sur la table, voler des mets ou se faire les griffes sur le fauteuil... Pour qu'un chat se comporte correctement à la maison, il faut lui apprendre, alors qu'il n'est encore qu'un chaton, ce qui est autorisé et ce qui est interdit. Pour cela :

  • À chaque fois qu'il transgresse un interdit, dites un « non ! » ferme et attrapez-le par la peau du cou pour le déposer ailleurs, sans le caresser surtout.
  • Il vous faudra beaucoup de persévérance et de constance pour parvenir à un résultat, car un chat est capable de réitérer la même bêtise des dizaines de fois, comme s'il cherchait à tester votre résistance. Tenez bon, et vous en serez récompensé lorsque vous aurez un chat qui vous obéit.
  • Adaptez-vous à votre animal. En effet, tous les chats ne répondent pas de la même façon à un ordre. Vous n'obtiendrez donc jamais la même chose d'un animal à l'autre.
  • Enfin, même s'il vous semble que votre chat, une fois devenu adulte, est obéissant, ne relâchez pas votre attention. En effet, même si vous avez réussi à lui inculquer quelques notions d'éducation, il essaiera, tout au long de sa vie, de grignoter de nouvelles portions de territoire. Ne tolérez donc jamais de comportement que vous aviez proscrit (monter sur les tables, voler de la nourriture, aller dans une pièce interdite, etc.) et réprimandez à nouveau votre chat quand il fait quelque chose d'interdit.

Éducation du chaton : les punitions

La punition n'a en général que très peu d'utilité sur les chats. Ses conséquences peuvent même se révéler pires que le problème qu'elle était censée régler. Il est plutôt conseiller d'agir de la manière suivante :

  • Vous pouvez interdire une action à votre chat d'un « non ! » ferme, mais ne le punissez pas pour avoir fait une bêtise en lui criant après. Pour certains chats, un « non ! » énoncé d'une voix forte suffit à dissuader un comportement indésirable.
  • D'autres ont besoin d'être en plus pris par la peau du cou pour obéir.
  • Enfin, vous pourrez, au bout de quelque temps, assortir votre « non ! » d'un claquement de mains ou de langue. À la longue, vous n'aurez même plus besoin de vous déplacer : votre chat comprendra qu'une interdiction est associée à ce bruit et arrêtera de lui-même de faire une bêtise.

Quant aux punitions corporelles, il faut les bannir. En effet :

  • Contrairement au chien qui cherche à plaire à son maître, le chat est un solitaire. S'il est stressé par une punition, il risque d'éviter au maximum les interactions avec son propriétaire, voire même de se montrer malpropre à cause de son anxiété.
  • La seule solution pour faire stopper un comportement indésirable est d'inciter le félin à adopter un comportement de substitution. Pour cela, il faudra au contraire le récompenser à chaque fois qu'il exécute ce que l'on attend de lui. Avec votre chat, restez donc zen en toutes circonstances !

Quelles récompenses pour votre chaton ?

Un chat n'est pas sensible aux caresses comme un chien (puisque c'est lui qui choisit où et quand elles doivent avoir lieu). Par conséquent les félicitations lui importent peu. Contrairement au chien qui est un animal très sociable, le chat est un solitaire qui ne cherche pas à plaire à son maître. Toutefois, si vous souhaitez le récompenser parce qu'il s'est bien comporté, rien de tel que de lui offrir une friandise :

  • Tous les chats ont leur mets favori : poulet, poisson, olives, friandises du commerce... Vous trouverez vite ce qui le fait craquer.
  • Il n'est pas nécessaire d'en donner beaucoup ; c'est le principe qui compte.
  • Grâce à ces friandises judicieusement distribuées, vous pourrez obtenir, avec de la patience et de la persévérance, que votre chat fasse (parfois) ce que vous attendez de lui.

Enseigner le rappel à votre chaton

Le rappel est la chose la plus difficile à obtenir d'un chat. C'est pourtant la chose la plus utile pour faire revenir votre chat lorsqu'il s'éloigne ou l'attraper pour l'emmener chez le vétérinaire. Pour essayer de l'entraîner à réagir à l'appel, procédez de la manière suivante :

  • Commencez par habituer le chaton à son nom et appelez-le souvent et surtout à chaque fois que vous lui donnez à manger.
  • Ensuite, appelez-le et offrez-lui de temps en temps des friandises quand il vient. Il peut ainsi associer la récompense au rappel.
  • Dans certains cas, le bruit du paquet de croquettes est efficace. Mais attention : si vous usez de ce stratagème à chaque fois pour attraper votre chat et le fourrer dans sa boîte de transport, il comprendra vite et ne viendra plus. Réservez donc cette astuce aux situations d'urgence.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chats

Tout le guide pratique