FIV : sida du chat

Écrit par les experts Ooreka

Le FIV du chat est avec le coryza, la leucose, la PIF et le typhus l'une des maladies infectieuses graves chez cet animal. Il n'existe pas de vaccin ; il est donc important de connaître ses signes et les moyens de s'en prémunir.

Définition du FIV chez le chat

Le FIV ou virus de l'immunodéficience féline est aussi appelé le sida du chat car il est de la même famille que le VIH, responsable de cette maladie chez l'homme :

  • Il s'attaque au système immunitaire du chat et le rend vulnérable aux maladies.
  • On constate un risque d'infection assez élevé pour les chats errants : 15 %.
  • Il n'y a aucune possibilité de contamination du chat à l'homme, ni entre le chat et d'autres espèces animales.

Comment se déroule la contamination ?

La contamination du chat par le FIV se fait essentiellement de 2 manières :

  • Par morsure lors de bagarres ; les mâles non castrés qui vivent dehors sont donc les populations les plus à risque.
  • Chez les chatons, la contamination peut se faire par leur mère lors de l'allaitement ou du léchage.
FIV : sida du chat Jason Salmon 123 RF

Les symptômes du sida du chat

Le virus du FIV se développe en suivant 5 stades qui s'accompagnent de symptômes spécifiques :

  • la primo-infection : fièvre modérée, ganglions ;
  • la séropositivité (sans symptômes) ;
  • la phase clinique débutante : perte de poids, accès de fièvre ;
  • la phase clinique de consolidation : infections à répétition causées par l'immunodépression provoquée par le virus ;
  • le stade terminal :
    • immunodépression et sensibilité à tous les germes ;
    • affections cutanées, de la bouche et du nez ;
    • anémie, perte de poids, hypothermie et mort en 1 à 6 mois.

Bon à savoir : la maladie peut mettre plusieurs années à se déclarer.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Le traitement du FIV chez le chat

Il n'existe pas de traitement efficace contre la maladie. On ne peut enrayer la maladie que de 2 manières principalement :

  • Seuls des traitements « au coup par coup » permettent de soigner les différentes infections opportunistes.
  • Par ailleurs, des traitements antiviraux permettent de retarder l'évolution de la maladie.

Sida du chat : dépistage et évolution

La manière la plus sûre de dépister le FIV est un test sanguin permettant de déterminer si le chat est porteur ou non du virus. En cas de test positif à la maladie, l'évolution peut être plus ou moins longue d'un chat à l'autre, la maladie pouvant rester cachée pendant plusieurs années. Mais le pronostic est souvent très sombre une fois la maladie déclarée.

Pas de vaccin, mais une prévention

Il n'existe pas de vaccin contre cette maladie pourtant très grave. Seule la prévention permet d'éviter le FIV. Pour cela, les chats qui ont accès à l'extérieur doivent être stérilisés. En effet, la castration permet d'éviter bagarres et accouplements, principales causes d'infection par la maladie.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
db
dedee bigoudie

gardes rongeurs | les rongeurs

Expert

SA
samuel amiot

assurance dommages

Expert

AL
audrey lavande

pension canine et feline | pension elevage des hauts briffauts

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chats

Tout le guide pratique