Hyperthyroïdie du chat

Écrit par les experts Ooreka

L'hyperthyroïdie chez le chat se manifeste sous la forme d'un dérèglement du métabolisme de l'animal. On retrouve cette maladie chez le chat au même titre que les maladies infectieuses ou les parasites.

Définition de l'hyperthyroïdie du chat

L'hyperthyroïdie est une maladie hormonale provoquée par un excès de production d'hormones par les glandes thyroïdiennes, situées dans le cou du chat. Les chiffres relatifs à cette maladie se répartissent de la manière suivante :

  • Près de 10 % des chats de plus de 9 ans sont atteints d'hyperthyroïdie.
  • Dans 80 % des cas, l'hyperthyroïdie est causée par une augmentation de la taille de la glande.
  • Dans 15 % des cas, l'hyperthyroïdie est provoquée par une tumeur bénigne.
  • Enfin, les cas restants sont causés par une tumeur cancéreuse.

Quels sont les symptômes de l'hyperthyroïdie du chat ?

L'hyperthyroïdie entraîne de nombreux symptômes :

  • perte de poids ;
  • hyperactivité, agitation ;
  • changements de comportement : anxiété, nervosité, agressivité, miaulements... ;
  • augmentation de l'appétit ;
  • augmentation de la soif ;
  • urines fréquentes ;
  • vomissements, diarrhées ;
  • problèmes de pelage ;
  • nodules dans le cou ;
  • augmentation du rythme cardiaque, arythmie ;
  • hypertension artérielle ;
  • hémorragies oculaires, voire cécité.
Hyperthyroïdie du chat Dmytro Skorobogatov 123 RF

Le traitement de l'hyperthyroïdie du chat

Il existe 4 types de traitements courants de l'hyperthyroïdie via l'alimentation, les médicaments, l'iode radioactif ou la chirurgie.

Traitement alimentaire

Avec la nourriture, il est possible de traiter l'hyperthyroïdie du chat. La prescription Diet y/d de Hill's (nourriture sèche ou en conserves) est l'une des alimentations recommandées :

  • La production d'hormones thyroïdiennes est dépendante de la présence d'iode dans l'organisme des animaux. Sans iode, ces hormones ne peuvent être produites. La compagnie Hill's a donc formulé une nourriture carencée en iode afin que les chats hyperthyroïdiens qui la consomment ne puissent pas produire plus d'hormones thyroïdiennes qu'un chat sain. Il s'agit de l'option la plus économique et sécuritaire, car aucun effet secondaire n'y est associé.
  • Pour être efficace, ce régime doit être rigoureusement respecté. Ni gâterie, portion supplémentaire, autre nourriture pour chat ou chien, ou nourriture de table ne doivent être ingérées. En effet, l'iode que ces aliments contiennent permettrait aux glandes thyroïdes malades de recommencer à produire un excès d'hormones. Ainsi, cette option n'est recommandée que pour les chats d'intérieur, car pour ceux qui vont dehors, il y a trop de risque qu'ils mangent autre chose que la nourriture prescrite.

Traitement par médicaments

Un médicament, très efficace, peut être administré quotidiennement matin et soir durant toute la vie du chat :

  • Le dosage peut être ajusté.
  • Il provoque quelques effets secondaires qui peuvent obliger l'arrêt du traitement dans certains cas.

Traitement à l'iode radioactif

Ce traitement guérit l'hyperthyroïdie chez le chat dans la grande majorité des cas. En effet, l'administration d'iode radioactif détruit le tissu thyroïdien malade, mais épargne le tissu sain. Il ne peut s'effectuer que dans quelques cliniques vétérinaires possédant la certification requise pour l'usage de matériel radioactif. En outre, ce traitement implique une hospitalisation de 7 à 10 jours, ce qui représente un coût non négligeable.

Traitement chirurgical

La chirurgie est indiquée pour les chats présentant une tumeur cancéreuse au niveau de la glande thyroïde. Pour les autres formes de la maladie, le traitement chirurgical est moins pratiqué par rapport au traitement à l'iode radioactif, moins invasif.

Évolution et pronostic

Comme l'hyperthyroïdie touche majoritairement des chats âgés, son pronostic à court terme est bon, voire excellent. Cependant à long terme, étant donné que ces chats présentent souvent d'autres pathologies, le pronostic est plus réservé. C'est surtout le diagnostic et l'âge du chat au moment de celui-ci qui vont permettre de déterminer un pronostic plus précis. Ainsi, la moyenne de survie après cette étape est environ de 2 ans.

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chats

Tout le guide pratique