Leucose féline

Écrit par les experts Ooreka

La leucose féline est l'une des maladies infectieuses mortelles qui peuvent toucher les chats, tout comme le FIV, la PIF, le typhus et le coryza. Un vaccin existe qui permet de prémunir les chats contre cette maladie pour laquelle il n'existe pas de traitement.

Définition de la leucose féline

La leucose féline, ou FeLV, est un virus qui infecte les chats et leur transmet une forme de leucémie :

  • Cette maladie est mortelle dans 80 % des cas.
  • Elle réduit à 2-3 ans l'espérance de vie de l'animal.
  • Elle est parfois confondue avec le FIV (ou sida du chat) : bien qu'il y ait des similitudes entre ces deux maladies, elles sont bien distinctes.

Bon à savoir : la leucose féline ne se transmet pas à l'homme.

Processus de contamination

La leucose se transmet :

  • via les fluides corporels suivants : le sang, la salive, les selles, les urines, les rapports sexuels, le lait ou le placenta.
  • de plusieurs manières : par contact, léchage, morsure, mise bas, allaitement, utilisation de la même gamelle ou litière par des chats sains et malades.
Leucose féline Yohann Legrand CC BY SA 2.0 / Flickr

Par ailleurs, la contamination de cette maladie présente les caractéristiques suivantes :

  • Les chats qui peuvent aller à l'extérieur sont les plus touchés par la maladie.
  • La période d'incubation est très variable et certains chats porteurs du virus peuvent présenter des symptômes plusieurs années après la contamination.
  • Enfin, d'autres chats peuvent devenir porteurs sains et ne jamais voir la maladie se déclarer. Ils sont néanmoins capables de transmettre le virus.

Les symptômes de la leucose féline

Les principales manifestations de l'infection par le virus de la leucose sont :

  • l'anémie (diminution des globules rouges) ;
  • la leucopénie (diminution des globules blancs) ;
  • les tumeurs ;
  • les troubles digestifs ;
  • les troubles neurologiques ;
  • l'insuffisance rénale ;
  • le déficit de l'immunité entraînant de multiples affections ;

Diagnostiquer le virus

En cas de suspicion de leucose féline, on peut diagnostiquer la maladie grâce à 2 types de tests :

  • Le test ELISA (Enzyme-Linked ImmunoSorbent Assay) permet le dépistage rapide qui retrouve, en cas d'infection, l'antigène du virus dans le sang.
  • Le test IFA (ImmunoFluorescent Antibody) permet, en cas d'infection, de détecter l'antigène dans les globules blancs et les plaquettes sanguines :
    • Ce test n'est pratiqué que lorsque le test ELISA donne un résultat positif.
    • Si le résultat est positif, cela signifie que les cellules de la moelle osseuse produisent activement le virus.

Si ces résultats sont positifs, l'animal est déclaré atteint de la leucose. Cependant, il arrive qu'un chat soit positif au test ELISA, mais négatif au test IFA. Cela peut traduire :

  • une infection passagère ;
  • une infection débutante (la moelle osseuse n'est pas encore contaminée) ;
  • le fait que le chat est un porteur immunisé ;
  • un résultat faux positif.

Dans ce cas, on procède à de nouveaux tests 2 à 3 mois plus tard.

Le traitement de la leucose féline

Il n'existe malheureusement aucun traitement efficace pour soigner la leucose. L'accompagnement qui pourra être mis en place est le suivant :

  • Il est possible de contrôler les symptômes, notamment les infections et les troubles causés par l'anémie.
  • Il faut également veiller à nourrir correctement les animaux malades et bien les réhydrater.

Dans certains cas, on peut également établir :

  • un traitement à base de chimiothérapie ;
  • des transfusions sanguines ;
  • un traitement à base d'interféron qui peut, chez certains chats, donner des résultats intéressants, entraîner une atténuation des symptômes et augmenter l'espérance de vie.

Évolution et issue de la maladie

L'efficacité des traitements est très limitée et ceux-ci sont généralement sans effets si :

  • L'animal souffre d'une grave anémie.
  • La leucémie a atteint la moelle osseuse.

La plupart du temps, pour éviter des souffrances inutiles et lorsque tout a été tenté, on propose l'euthanasie. Toutefois, certains chats au système immunitaire fort peuvent mettre le virus en sommeil : leur test ELISA sera alors négatif.

Le vaccin contre la leucose féline

La meilleure protection contre la leucose est :

  • Le vaccin, très efficace à 80-90 %. Vous pouvez, avant la vaccination, faire dépister votre chat pour savoir s'il est déjà infecté ou non, mais ce n'est pas obligatoire.
  • En parallèle, la stérilisation évite les divagations et les bagarres de votre chat à l'extérieur de la maison, pendant la période des chaleurs notamment. Or, ce sont ces comportements et la confrontation à d'autres chats qui présentent le plus de risques.

Par ailleurs, le vaccin s'administre selon le calendrier d'injections suivant :

  • primo-vaccination en 2 étapes :
    • 1 injection à l'âge de 8-9 semaines ;
    • 1 injection à l'âge de 12 semaines.
  • un rappel 1 an plus tard ;
  • dès l'âge de 3 ans, un rappel tous les 2-3 ans (les chats plus âgés étant moins sensibles au virus).

Besoin d'assurance pour votre chat ? Comparez les tarifs gratuitement.

Comparer les assurances

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chats

Tout le guide pratique