Chat qui arrache ses poils, que faire ?

Écrit par les experts Ooreka

Votre chat a tendance à s'arracher les poils ou ces derniers tombent à force d'être léchés ? Agissez sans attendre. L'alopécie, ou perte des poils, est signe d'un inconfort chez le chat. Elle peut avoir plusieurs causes comme des démangeaisons dues à des allergies, la présence de parasites, mais elle peut également traduire un mal-être chez votre animal. Dans tous les cas, vous ne devez pas prendre cette perte de poils à légère, car, quelle que soit sa cause, elle ne peut qu'empirer. Avant de traiter votre chat, vous allez devoir mener l'enquête et déterminer les causes qui le poussent à s'arracher les poils.

Voici que faire si votre chat s'arrache les poils.

 

1 Détectez la présence d'allergènes dans l'environnement de votre chat

Les chats sont très sensibles à leur environnement et, au même titre que pour les humains, certaines substances qui s'y trouvent peuvent déclencher des allergies qu'ils tentent de calmer en se grattant ou en s'arrachant les poils.

À noter : la cause de l'allergie est souvent difficile à diagnostiquer, car il n'est pas toujours facile d'en découvrir l'agent. Il peut dans ce cas-là être nécessaire de faire un test sanguin. Le traitement dépendra alors du type d'allergie. Il peut nécessiter la prescription d'anti-inflammatoires, d'antihistaminiques ou encore obliger à revoir l'alimentation.

Parmi les plus fréquents allergisants, notons :

  • nombre de produits que nous utilisons au quotidien, surtout les aérosols (parfums d'ambiance, laques), mais aussi la fumée de cigarettes ou celle des bougies odorantes dont les composés se déposent sur la fourrure et sont ingérés par l'animal lors de sa toilette ; à doses plus ou moins importantes, ces produits entraînent des allergies qui se traduisent par une irritation de la peau ;
  • les acariens de poussière, les pollens, les spores de moisissures, qui peuvent également déclencher chez le chat une réponse immunitaire excessive qui se caractérise par des démangeaisons récurrentes ;

Bon à savoir : les allergies alimentaires sont plus rares, elles se manifestent par de fortes démangeaisons, généralement assez localisées.

2 Cherchez les parasites externes ou la teigne

Puces, teigne ou gale sont les raisons qui poussent le chat à se gratter et à se mordiller le pelage avec excès. Vous devez donc vérifier que votre chat n'est pas l'hôte de ces parasites :

  • Pour les puces, utilisez un peigne à puces. Un brossage dans le pelage de votre chat vous informe de la présence de l'insecte.
  • La gale, qu'elle soit corporelle ou auriculaire, se présente sous la forme de lésions cutanées, boutons, ou petites croutes. La gale des oreilles est la plus fréquente, mais il existe également une gale du corps qui entraîne chez le chat des démangeaisons et provoque une importante perte des poils.
  • La teigne, dont il existe plusieurs formes, est due à un champignon. La teigne auriculaire est plus fréquente que la corporelle, mais cette dernière est la plus spectaculaire. Les lésions typiques sont des dépilations d'un diamètre inférieur à une dizaine de centimètres. Elles sont localisées sur tout le corps avec une plus grande fréquence sur le dos et autour de la tête.

En fonction de l'importance de la contagion, consultez votre vétérinaire pour mettre en place un traitement antiparasitaire adapté.

Important : attention, la teigne est transmissible à l'homme. Elle doit donc être traitée rapidement car les spores du champignon se diffusent vite dans l'environnement.

3 Détectez le stress chez votre chat

Si votre chat a tendance à s'arracher les poils, cela peut aussi être du à un problème comportemental. Comme chez une personne qui se ronge les ongles, l'arrachage du poil voire des griffes traduit chez le chat un véritable stress. Les vétérinaires parlent alors d’alopécie psychogène qui se traduit par un léchage excessif de certaines partie du corps, souvent le ventre, ou de l'arrachage des poils.

Bon à savoir : lors de sa toilette, l'organisme du chat libère des endorphines. Elles procurent une sensation de bien-être et d'apaisement. Certains chats peuvent même développer une forme de dépendance, d'où un toilettage excessif.

Ce trouble du comportement intervient souvent suite à un événement perturbateur dans la vie de votre chat ou de votre chatte (un déménagement, l'introduction d'un nouvel animal dans votre foyer, voire l'arrivée d'un bébé). Il faudra alors trouver les causes de ce stress et y remédier en apportant des réponses concrètes et/ou thérapeutiques.

Astuce : pour le traitement du stress chez le chat, il est possible de se procurer des diffuseurs de phéromones qui ont un effet apaisant sur le chat et son environnement.



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides