Abandonner son chat

Écrit par les experts Ooreka
Abandonner son chat

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Sur un total de 60 000 chiens et chats abandonnés chaque année en France, les petits félins représentent désormais la grande majorité. Les raisons d'abandonner son chat ne sont, heureusement, pas toujours cruelles et parfois nécessaires. Quelles qu'elles soient, ce doit toujours être l'ultime dénouement, quand toutes les solutions pour le garder auprès de sa famille ont été envisagées. Voici les pistes pour que la séparation se fasse dans le respect et les meilleures conditions pour votre animal.

Zoom sur la réglementation de l'abandon d'un animal

Les principales raison d'abandon sont le déménagement, les allergies, le départ en maison de retraite, le décès du propriétaire ou la situation économique de la famille. Gardez à l’esprit, cependant, que l'abandon reste un acte traumatisant pour le chat.

Le Code pénal assimile l’abandon d’un animal de compagnie à un acte de cruauté. La peine pour ce délit peut aller jusqu’à 30 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement (article 521-1 du Code pénal).

Celui qui ne vient pas réclamer son chat à la fourrière après en avoir été informé, lorsque celui-ci est identifié (par tatouage ou par puce), est également coupable du délit d’abandon d'un chat.

Suite à un abandon, le juge du tribunal correctionnel peut interdire la détention de tout animal.

1 Cherchez un nouveau foyer

Trouver vous-même un nouveau foyer pour votre chat est la meilleure et la plus gratifiante des solutions. Elle demande, bien sûr, plus d'investissement personnel et de temps de votre part mais, lorsque votre chat arrivera dans sa nouvelle maison, vous aurez la satisfaction de lui avoir donné dans un nouveau foyer.

Afin de dénicher le foyer idéal, diffusez partout autour de vous le fait que vous cherchez à placer un chat. Pensez à tous les réseaux possibles :

  • la famille ;
  • les amis et les cercles de connaissances (sport, activités artistiques, écoles, etc.) ;
  • votre lieu de travail mais aussi celui de vos proches ;
  • les réseaux sociaux : n’hésitez pas à publier une annonce ;
  • les commerçants alentours et les cabinets de vétérinaires : pensez à y laisser une affiche.

Astuce : pour vos annonces, qu’elles soient sur Internet ou sur des affichettes papier, publiez de belles photos de votre chat. Rédigez un petit texte qui mette les qualités de votre animal en valeur.

À noter : rencontrer les nouveaux propriétaires vous aidera à mieux supporter la séparation et vous rassurera quant à l'avenir de votre chat.

2 Contactez les associations de protection des animaux

Grandes ou petites, nationales ou locales, la France dispose d'un important réseau associatif qui recueille et place les animaux abandonnés. N'hésitez pas à prendre contact avec ces associations. Ceux qui s'en occupent sauront vous conseiller dans votre quête d'un nouveau foyer.

Si vous n'avez pas la possibilité de garder votre chat le temps de trouver un nouvel adoptant, les associations les plus importantes disposent de refuges qui accueillent, quand ils ne sont pas en surnombre, les animaux abandonnés.

Les associations locales sont en contact avec un certain nombre de familles d’accueil qui prennent en charge le chat avant son adoption définitive. Mais, là encore, les places sont rares.

Malgré le dévouement des personnes qui s'en occupent, n'oubliez jamais qu'un passage en refuge pour un chat, qui a toujours vécu au sein d'un foyer, est une période stressante et anxiogène.

À noter : la plupart des associations demandent une contribution financière qui couvre les besoins de l'animal et les frais nécessaires à son placement. Comptez entre 50 et 100 € en moyenne pour un chat.

3 Signez un contrat d'abandon

Si vous décidez d'abandonner votre chat dans un refuge ou auprès d'une association, vous devrez obligatoirement signer un contrat d'abandon.

Il permet d'entériner juridiquement l'abandon de l'animal mais également de protéger les deux parties contre d'éventuelles réclamations ultérieures.

Il officialise, vis à vis des assurances, le changement de propriétaire.

Le contrat comprend :

  • les coordonnées du propriétaire et de l'acquéreur ;
  • le nom du chat ;
  • sa race (éventuellement) ;
  • son âge ;
  • son sexe et si il ou elle est stérilisé(e) ;
  • son numéro d'identification ;
  • éventuellement ses besoins particuliers (médicamenteux, par exemple).

 

 

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !